Les méfaits de la canicule

Classé dans : Blog | 0

9063

Une aventure peu commune… pourtant selon les brigades vertes, il semblerait qu’actuellement il y ait énormément de cas semblables.

Les martinets nichant sous les toits, les petits ne supportent plus la chaleur qui monte au-dessus de 40°. Ils se lancent alors dans le vide ne sachant pas encore voler.

De cette manière, ils sont la proie des chats ou autres accidents.

C’est ainsi que j’ai recueilli un jeune martinet. Nous avons essayé de le faire voler, mais il lui est impossible de prendre de l’altitude, il n’a pas encore assez de forces.

Mais alors comment le nourrir ? Après s’être renseignée auprès de personnes compétentes, il me fallait trouver des vers de farine. Lorsque j’ai expliqué la chose au magasin de pêche, le vendeur m’a offert un sachet grouillant de pitance pour le martinet en me disant d’en prendre bien soin. Un grand merci à lui !

Notre protégé, n’ouvre pas le bec, il faut être à deux, une personne qui tient l’oiseau et lui ouvre le bec et une autre qui lui introduit le « wourm ».

Espérons que je puisse bientôt vous annoncer une bonne nouvelle… celle de son envol vers ses copains. Et qui sait peut-être l’entendrez-vous tourbillonner au-dessus de votre maison tel un mirage avec son criii criii  avant le grand voyage vers l’Afrique !

9056